Je me doutais que la tâche ne serait pas facile. Là ça frôle vraiment l'absurde... Quand vous revenez, que le service pour lequel vous travaillez a été supprimé, que vous n'avez pas de boulot dans le cadre de votre emploi et que votre employeur vous sort la bouche en coeur que, non, il n'y a pas lieu de vous licencier, vous pouvez toujours démissionner, ce serait mieux pour vous d'ailleurs, et bien là, je trouve que y a de l'abus et pas franchement de mon côté... Enfin, je tiendrai, j'ai rien à perdre...